Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

RECIT avec Photos et Videos - PARTIE 2

Suite du récit (Etape 2A Liaison - descente du col des Crabioules)

Oui mais voilà, comme décidemment cette année il semblerait que je les cumule ... un peu plus et c'était l'hélicoptère qui venait me cherchait en plein milieu de cette pente enneigée !!  Alors qu'une partie du groupe est arrêtée juste devant moi afin d'attendre tout le monde, j'entame une petite section de glissade sur la neige avec mes tennis, style je fais du fais du chasse neige ..., et voilà que d'un seul coup, ma rotule gauche se déboite complètement vers l'intérieur du genou (je l'ai vue de mes yeux vu !!  brrrrrrrr ... pas beau !!), et je fais une chute pourrie sur les fesses ...  sur le coup, les autres rigolent de ma chute et ne comprennent pas en fait pourquoi je suis tombé ...  mais moi, je me suis fait une grosse frayeur !! Les tendons en ont pris un sacré coup !!  ... mais je reste vraiment étonné de la manière dont c'est arrivé, ... encore une fois très bêtement et de manière imprévisible ...  au départ, la marche est difficile ... vivement qu'on soit rentré à Maupas ...

 

sauf que pour arriver au Maupas, il reste encore des devers enneigés à traverser ...  et sincèrement, je n'ai aucun appui gauche, je commence à avoir de plus en plus d'appréhensions , ...  je me sens en difficulté ... et sur ces passages, je dis un grand merci à Jean Marc et à Franck, qui m'ont encadré et rattrapé même sur le dernier passage !!!   

... il est 15h ...  la liaison aura duré plus de 7heures, et nous arrivons au Refuge de Maupas, avec l'accueil d'Yvette, la gardienne .  Il est temps de se restaurer, de refaire le plein d'énergie, car il reste encore un sacré morceau ... et pleins de surprises !!!

Cette pause est vraiment la bienvenue et réparatrice ... mais en boulet que je suis, j'annonce qu'il faudrait partir (sans obliger qui que ce soit ...) au plus tard à 16h. En effet, il reste environ 15-20km à courir, avec 1800m de D-, 1300m de D+ environ et une fin de parcours toute hors sentier, juste en suivant les quairnes mis en place par nos accompagnateurs valeureux !!  En jouant le jeu de la course, j'estime notre temps de course avec jean marc à 3h environ ...  ce qui veut dire pour les derniers environ 5-6heures ! et donc une arrivée vers 22h ??? Personne n'a l'air inquiet ... juste moi peut être ... (mais je dois trop me prendre la tête sûrement ).

En tout cas, cette étape a été rebaptisée ''MANGER CHAUD'' !! , car quoi qu'il arrive, tous les coureurs vont manger chauds !!  en fait, il existe plusieurs significations ... celle que tout le monde comprends, et qui ici prends tout son sens car pour manger chaud au refuge d'Espingo, il faut arriver pour 19h !  autant vous dire que c'est un objectif ambitieux, mais qui vaut le coup ! car les sandwitches ca va un moment ...  et dans un sens détourné, dans le Périgord, ''manger chaud'' signifie en baver un bon coup ! (en chier quoi !!). Donc à 16h, nous voilà partis pour MANGER CHAUD !! ... avec d'entrée une descente de 1200m de D-, suivie après un petit passage en foret d'une remontée sèche de 1350m avant la descente finale sur Espingo en hors piste avec 700m de D-  droit dans la pente herbeuse !

Surcette photo, on voit le sentier de la montée, qui démarre en bas à droite plus bas dans la foret pour se terminer tout en haut à gauche en passant par la cabanne de Sarnes (amusez vous a la trouver !!).

Avec Jean Marc, un seul objectif : MANGER CHAUD ... à Espingo !!!!!!!  C'est parti par le chemin des cascades pour rejoindre la Vallée du Lys; je fais la descente !! sans prendre de risques (mon genou semble tenir du moment où je suis vigilant) mais en se faisant plaisir quand même !   Nous passons aux points de contrôle radio et nous arrivons en bas en environ 45' ! On court tout le chemin en fôret extrêmement agréable à flanc de montagne, on se fait vraiment plaisir !! 1heure de course, que du bonheur ... on passe au pont du Gouffred 'enfer  et nous voilà rapidement dans la longue ascencion qui doit nous mener à la cabanne de Sarnès et ensuite au Cap des Hounts Secs à 2700m d'altitude. Juste le temps de sortir les bâtons, et c'est parti !! GPS ne main, les virages s'enchaînent, le rythme est très bon, entre 800 et 1000m/h !! on se sent véritablement bien dans cette expédition !  Certains passages me font penser aux Raids Aventures extrêmes, sur des Terres quasi vierges avec de grandes étendues et juste la Nature deavnt les yeux ... et 2 pélerins perdus avec leur sac et leurs bâtons !!  Le top !!

Nous passons la cabanne de Sarnès ... et à partir de là, c'est tout droit dans le vallon !! y a pas 50 solutions, il faut passer au col de Sarnes situé ... là haut !  au bout de 2 heures assez intenses, on commence à baisser de régime, sans pour autant connaître de défaillance. Sur le haut, on distingue une silhouette qui va bon train avec ses bâtons ...  c'est Thierry !!  en fait il a pris le travers depuis Maupas qui rejoint directement la cabanne de Sarnes (on en reparlera), et nous voilà encore ensemble ! on passe le col, pour rejoindre le Sommet par une petite ligne de crête ... car on ne trouve pas le balisage sur ce passage.

Le panorama est superbe, on aperçoit même le Lac d'OO en contre bas qu'on avait pas eu la chance de découvrir la veille à cause du brouillard. Le refuge d'Espingo est juste en dessous, y a plus qu'à tirer tout droit en fixant le Lac de Saussat ... oui mais c'est facile à dire !!  La pente est très très pentue, il n'y a que des trous entre chaque botte d'herbe ...  la descente est très laborieuse, la course y est quasi impossible !!  du coup, le temps passe ... 

mais finalement, en retrouvant le petit chemin en contre bas, on finit à grande vitesse vers le refuge ... il est ... 19h20 !!!   Nous avons mis donc 3h20 pour ce superbe parcours (à part la dernière descente) ... et NOUS AVONS MANGE CHAUD à l'arrivée avec mon petit Jean Marc !!!!!!!!

ENORME !!!!!!!

...  mais pas pour tout le monde ...  car derrière, ce sera un peu la galère !! Seuls Franck, Didier et Puilou (accompagnés de Leszek )bouclerons ce parcours avant la nuit !! (d'ailleurs ils ont mangé chaud aussi !) ...  pour les autres, Pascal décide de faire un arrêt et de passer la nuit dans la Cabanne de Sarnès, afin d'éviter la descente du nuit, qui aurait été de toute façon quasi impossible ... alors que nous sommes 6 à dormir au refuge, les autres partagent un petit morceau de saucisson et quelques cacahuètes dans cette cabanne de berger, où ils vont dormir à 10 sous leurs couvertures de survie et leurs vêtements du jour ...  l'expédition prend ici tout son sens !!!!!!!

Au soir du deuxième jour, le groupe est scindé en deux ...  on verra ce qu'il advient une fois la nuit passée ...  Mais en tout cas, cette journée extraordinaire va laisser et des images plein la tête, et des traces sur les organismes !!

 

Mercredi 23 Juillet

PROGRAMME

7H00

Déjeuner 

8H00

Contrôle Technique 

8H30

Départ Etape 3A

''Rando 3000''

8,5km – D+1700 

Journée Randonnée jusqu'au sommet du Seil de la Baque 

15H30

Retour Accompagnateurs vers Refuge Portillon

16H00

Départ Etape 3B

''Descente Technique''

3km – D-650 – D+130

18H00

Classement - Bilan

Briefing Etape 4 Coureurs et Accompagnateurs

19H00

Repas Refuge Portillon

Si vous avez bien lu la fin de la journée précédente et le programme figurant ci-dessus, vous comprendrez vite qu'il y a vite eu des changements de programme ...

Pour les ''naufragés'' de la Cabanne de Sarnès, le départ était programmé par Pascal pour 6h, afin d'arriver à Espingo pour 8h00-8h30. Malheureusement, tous arriveront, au compte goutte, entre 8h45 et 10h00 ... j'en ai quand même profité pour me faire faire un bon strap au niveau de mon genou par Serge, car la douleur reste présente ...

A 10h ... tous les coureurs sont donc réunis ... mais certains accompagnateurs sont déjà partis depuis 2h, voulant faire au minimum un des 3000 prévus au programme de la journée. D'autre part, pour certains qui ont dormi dans la cabane (sans manger la veille ni déjeuner au réveil), le repos s'impose ...  logiquement !!

Par conséquent, suite aux problèmes de timing cumulés la journée du mardi, voilà le groupe complètement éclaté lors de cette journée du mercredi, ... alors que dans le concept il s'agissait bien d'une journée de transition et de partage en Montagne entre accompagnateurs et coureurs ...

10h30 - On se décide - Nous sommes un petit groupe à partir en Direction du refuge du Portillon afin de faire l'ascencion du Seil de la Baque, un des 3000 dominant le cirque autour du Lac du Portillon ; On retrouve les 5 coureurs qui ont ''mangé chaud'' et dormi au chaud la veille, et Pascal et Marie qui enchaînent avec leur liaison matinale. On reprend ''notre'' route vers le Portillon où nous ferons une petite pause repas avant de partir sur l'ascension finale.

Quoi qu'il en soit, cette marche est très agréable, il fait encore un temps extraordinaire, on en prends toujours plein les yeux !!  Le ravitaillement est assez succint, et à 13h, nous voilà tous repartis du refuge du Portillon en direction de la Tusse de Montarque (idem étape1), passage obligé avant d'attaquer le glacier du Seil de la Baque.

Jean Marc, Marie, Pilou, Francky, Pascal (et Didier caché) en route vers la Tusse

A peine 1 heure plus tard, nous voilà au sommet de la Tusse. En srutant le glacier en face de nous, on aperçoit nos accompagnateurs partis en éclaireurs le matin !  Finalement, on va peut être les rejoindre et partager un moment avec eux ??

Petite hésitation dans le groupe ; il est 14h ... le sommet semble assez éloigné, ... et beaucoup ont déjà en tête la ''terrible'' étape du lendemain, LA LONGUE ...  et finalement, Marie, Pilou et Didier préfèrent s'économiser pour aujourd'hui et reportent leur ascension de 3000 à ... Vendredi ... car il y en a encore 3 au programme (sacré programme ...). Pascal est partant avec Jean Marc et moi ; Francky hésite, pour lui le souci sont ces crêtes que l'on aperçoit et qu'il faudra franchir... et le vide n'est pas son meilleur ami ...  il renoncera finalement. Nous poursuivons donc à 3 en direction du Seil de la Baque.

A partir de la Tusse, le parcours est superbe. Une petite crête aérienne au dessus du Lac Glacé pour atteindre le pluviomètre, puis nous voilà sur le glacier pour atteindre le sommet. La neige était excellente. Les Trabucco étaient dans leur élément , comme celui qui les chaussait !!  La partie finale se fera dans un pierrier pas des plus rassurant ... tous les blocs étaient limites de partir, les accompagnatuers enverront d'ailleurs quelques blocs sur le glacier, ... autant dire que sur cette partie, avec les copains en dessous, on était pas encore des plus fiers !!  Encore un rappel à l'ordre de la montagne !! Soyez vigilant !!!  Tous ces passages mémorables en images ...

Pascal à l'aproche du Sommet

Finalement, seulement 1 heure après la Tusse, où nous avons laissé nos compères du jour, nous voilà au sommet de notre premier 3000 de la semaine !!  Le Cap du Seil de la Baque, à 3110 Mètres !! ''ENORME Jean Marc !!''  et quelle surprise, les accompagnateurs nous précédants sont là !! Mon père, Joelle et Serge, Michel (le guide officieux qui a gravi TOUS les 3000 des Pyrénées !!) et Yann sont au sommet ...  excellent.  On retrouve là la finalité de la journée, celle de passer une journée en Haute Montagne tous ensemble !  On profite de ce moment pour faire quelques photos ...  pour immortaliser ce moment !

Y a plus qu' à rentrer ??  Eh bien non !!  en fait on est pas au ''vrai'' sommet ! Nous sommes au Cap du Seil de la Baque, et non au Pic du Seil de la Baque ... le pic, il est tout là bas au fond !!  Nous voilà engagés, sans les sacs, sur une crête très aérienne, avec pose des mains, pendant près de 30' pour atteindre le sommet !!  Un des moments forts de cette semaine, tous les 7 (Pascal faisant un pause dodo ...), sur cette ligne de crête ... que nous ferons donc en aller-retour pour revenir aux sacs. 

Sans commentaires supplémentaires ...  il est 16h, il faut maintenant redescendre au Refuge du Portillon par le chemin inverse ... glacier (ca va plus vite dans ce sens !!), pluviomètre, remontée à la Tusse et arrivée sur le refuge ...  17h30  fin de la ''promenade'' ... place à la récupération ... et à la préparation de l'étape du lendemain !!!  et oui, le réveil est déjà réglé à 3h du mat ...

GPS, Cartes, Sacs ... faut que tout soit prêt !!

Encore une excellente et ... longue journée !!  Nous sommes à mi-parcours, ...  la suite dans la PARTIE 3 de ce récit un peu long, ...mais qui me rapelle tellement de bons moments en montagne !!!

 



03/08/2008
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres