Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

L'ESPOIR DE COURIR

Février 2012     

 

Course du Mont Cameroun - 18ème Edition

Le Fako ou Course del'Espoir

Buéa - 34km - D+3450m

 

 


 

Préambule

 

''Garder Espoir pour être au départ !! de la Course de l'Espoir!!''

 

 

 

 

 

A l'heure où je rédige ces quelques lignes d'introduction... je suis dans l'avion au dessus du Maroc... direction Douala, capitale économique du Cameroun. Nous sommes Vendredi, il est 18h19, atterrissage prévu pour 22h45. Et bien je vous garanti que pour en arriver là, il en faut de l'Espoir!! La Course porte bien son nom ! La course est extrêmement difficile, mais cette difficulté n'est rien comparé au fait de déjà pouvoir être au départ !!!

Le film de cette aventure 2012 en quelques lignes...vu du versant des Responsables de la
Fédération d'Athlétisme du Cameroun...

 

 


 

 

 

-Décembre 2011 : ''Mr Horeau (pilou), si vous souhaitez
revenir cette année participer à la Course du Fako, pas de problème, vous êtes invité par la Fédération, nous vous offrons le billet d'avion''
.
Sur ce, la générosité de Pilou ne fait qu'un tour et de suite il demande au responsable si son compagnon d'aventure de 2011 peut être invité aussi :

 

-Décembre 2011:''Mr Horeau, aucun problème pour Mr DARMAILLACQ, il aura une invitation également. Par la même occasion, si vous connaissez des coureurs européens intéressés par notre course, la fédération est à la recherche de coureurs étrangers!" (Pour que le nombre de nations représentées au départ soit plus important).

Pilou et moi-même, avec un petit goût d'inachevé en 2011, ne pouvons qu'accepter une telle
invitation! Et prêts à rendre service en échange de cette invitation, nous voilà partis à la recherche de coureurs étrangers plus ou moins francophones avec nos contacts... et de fil en aiguille, voilà Maurizio Scilla (Italie), qui avait rédigé un article dans le magasine transalpin ''Spirito Trail'' pour notre Traversée des Pyrénées 2010 et aussi sous les couleurs du Team LAFUMA, et Jesus Samuel Sanchez, un coureur Aragonais contacté par le biais de
l'entraîneur de Didier Zago, embarqués dans l'aventure, tout heureux d'être invités par la Fédération Camerounaise !

 

Réponse de la Fédération : ''Pas de problème Mr Horeau, vous viendrez donc tous les 4! Nous vous donnerons toutes les informations pour vos billets dès que possible''.

 

Compte tenu de notre expérience de l'année passée (course reportée d'une semaine les derniers jours, billets inutilisables et la Fédération qui nous offre 2 autres billets pour les bonnes dates la veille du départ!), nous savions que tout se ferait au dernier moment, donc pas de panique, c'est le fonctionnement usuel là-bas.

 

-Janvier 2012: pendant que nos amis Italien et Espagnol remplissent toutes leurs formalités
(vaccins, passeport, ...), quelques mails avec le responsable de la Fédération pour s'assurer du bon déroulement des choses : ''Pas de Problème Mr Horeau, ne vous inquiétez pas.'' Tout roule...

 

-Nous n'avons pas manqué d'aborder le sujet des VISAS nécessaires pour entrer dans le pays : ''Ne vous inquiétez pas Mr Horeau, nous procéderons comme l'année passée, nous ferons les VISAS temporaires sur place à l'aéroport de Douala". Pierre a pensé à tout ... tout roule !!

 

-Février 2012: malgré cette blessure au mollet contractée le 6 Janvier (petite déchirure
semble-t-il), les entraînements à Vélo et VTT vont bon train, je ''fais le métier" pour être préparé au mieux cette année... et au final, après 4 semaines complètes (43h d'entrainements, près de 1000km à vélo et 14000m de d au total), tout me semble pas mal ...pas de problème!!!

 

 

 

 

 

Oui mais voilà, c'était trop beau! je vais essayer de faire court, mais les dernières 48h ont
été bien plus denses que les 3 derniers mois réunis!!!!!!! Explications façon ''48h Chrono":

 

-Lundi 13 Février : pas de réponses concernant nos demandes de billets. Samuel doit venir à la
maison Mercredi soir pour partir avec moi le Jeudi matin de Bordeaux. Au téléphone, ''Pas de problème, vous aurez les billets d'ici peu.''

 

-Mardi 14 Février (Bonne St Valentin ma chérie!!) : sur le site Internet du Journal du Cameroun,
tout semble se préparer pour le jour J... sauf que la Cours est décalée du Samedi au Dimanche, car le volcan semble être en activité (peut être est-il de repos le Dimanche???) ! Pas de problème, nos billets sont du Jeudi jusqu'au Dimanche soir ... tout va bien ... mais toujours pas de billets sur les boîtes mails !!! Nous on le savait, mais comment l'expliquer à nos amis Italiens et Espagnols qui découvrent les joies de l'organisation à l'Africaine!!! Samuel semble garder Espoir ... Maurizio semble déjà beaucoup plus pessimiste ...

 

-Mercredi 15 Février : à J-1 avant le départ, il est temps de tirer la sonnette d'alarme, il nous
faut les billets!!! C'est la Course de l'Espoir, donc nous ne nous sommes jamais inquiétés, on avait l'expérience d'une participation... oui mais voilà, vers 14h, la nouvelle tombe :''Mr Horeau, il y a un problème... nous pouvons payer seulement 2 billets pour vous, un pour le coureur Italien et un
pour vous-même...''. Et oui, au dernier moment, les prix des billets ont triplés !!! Et le Ministère des Sports du Cameroun ne débloque les fonds que la veille du départ!!!! Un fonctionnement impensable chez nous ... mais il en est ainsi ... Maurizio avait finalement renoncé dans la matinée, pour raisons professionnelles... rapidement Pilou se renseigne sur des vols d'autres compagnies un peu moins chers, il faut désormais changer le jour de retour, Mardi au lieu de lundi (et l'espagnol est en route pour ma maison à ce moment là, il n'est au courant de rien!!)... mails, SMS, coups de téléphones... ça n'arrête plus ... Les 2 billets sont donc pour Pierre et Samuel. Il est 18h... déjà... A 19h, je fais la connaissance de Samuel qui arrive juste à ma maison, je me mets en mode ''Hispanophone'': ''Hay un problemo!!!''. Je lui donne toutes les explications, et de suite il me propose d'acheter un billet supplémentaire pour que je puisse partir avec lui; Pilou m'a proposé la même chose ... la générosité instinctive et cette envie de partager cette aventure ensemble, prévue et préparée depuis plusieurs mois, me pousse à ''casser la tirelire'' également pour acheter ce billet !! A 20h, me voilà mon billet en poche pour le départ le lendemain de Bordeaux, à 18h !! Sauvés??? ... suspense... ''C'est bon Mr Oloko, pas de problème, nous arriverons donc tous les 2 ensembles à Douala Vendredi très tôt à 4h40...''.

 

 

 

-Jeudi 16 Février : vu que nous avons du temps devant nous, je peaufine mon espagnol, Samuel me raconte quelques unes de ces nombreuses aventures , je suis fasciné, il connaît notamment les Pyrénées comme sa poche, il les a traversées à maintes reprises (Vélo, VTT, Trail...), a gravi tous les 3000 (plus de 200 en 2 été !!!), ... nous partageons une même passion, le contact est super facile, c'est une superbe rencontre, aucun regret depuis les péripéties de la veille !! Le matin,
je l'emmène faire un footing à jeun 1h... on regarde quelques cartes avec MontagneTV en fond... pas de problème!! Départ vers Bordeaux à 14h, arrivée à l'aéroport vers 16h. Nous nous dirigeons vers l'enregistrement...

 

 

 

-16h15 : la demoiselle à l'enregistrement regarde nos passeports, puis son ordinateur :''Messieurs, il nous faut un document officiel stipulant que vos Visas seront effectués à l'aéroport de Douala''. ?????? L'an passé, même compagnie aérienne, aucun papier à fournir !!! Impossible de négocier, elle informe ses supérieurs, et personne ne la contredit. Je lui montre mon visa de 2011 figurant sur mon passeport ... mais rien à faire, elle exige un papier justificatif d'un autre
papier!!!!!!! Il reste 1h pour enregistrer...

 

-16h17 : Portable mon ami, aide moi !!! Heureusement que j'ai un accès Internet, je parviens à
retrouver dans mes mails le N° du responsable de la Fédération du Cameroun. Très difficile à joindre, je tente peut être 10 fois (il était au volant, sur la route, avec peu de réseau)... et lui explique la situation !! ''Pas de problème Mr DARMAILLACQ, je téléphone à la Fédération et vous envoie le document au plus vite !''.

 

 

 

-16h25: rien ...  16h45: rien ... 16h55: toujours rien ... 17h00:plus de batterie, faut trouver une prise!! ... 17h02:une prise ... 17h10 : un email de la Fédération Camerounaise!! Il nous reste 20 minutes pour enregistrer!!  17h11 : à la recherche d'un accès internet et une imprimante! ... 17h15:on me dit que les accès internet sur l'aéroport sont ''bloqués'' dans les bureaux??? ... 17h17 : à la réception chez Royal Air Maroc, une dame très sympathique me permet d'accéder à
mes mails et imprimer le sésame!!! Nous avons une invitation à la course signée du Président de la Fédération et une explication pour les Visas !

 

-17h25 : retour à l'enregistrement, il reste 5 minutes ! Je fournis tous ses documents ... l'hôtesse de la compagnie prend tout son temps ... et m'annonce que le document n'est pas officiel!! Sans signature, il n'est pas valable!!!! Et il ne serait pas signé de la bonne personne, il faut absolument qu'il provienne du ''Délégué Général de la Sureté du Cameroun'' ! Et le temps qu'elle nous explique très calmement tout cela, elle a pris soin de fermé l'enregistrement!!!!!!  ... tout s'effondre... les billets sont perdus... on va rentrer à la maison comme nous sommes venus ... un truc de fous !!!!!!

 

-17h30: ''Mr OLOKO, nous avons un problème, nous ne serons pas l'avion!!!''. Ce dernier me demande: ''Mr DARMAILLACQ, y-a-t-il des vols pour demain?'' ... effectivement il y en a ... ''Gardez espoir Mr DARMAILLACQ, nous vous envoyons le bon papier pendant la nuit et vous partez demain ! Il n'y a pas de problème !''. La dame sympathique de la compagnie (pas celle du comptoir!!!) nous rouvre ses bureaux après son heure de débauche, nous fais le changement de billets sans payer le surplus forfaitaire tant que nous n'avons pas le papier ... et nous voilà vers
18h à l'aéroport, à la recherche d'un logement ... avec encore un peu d'Espoir pour la Course !!! On s'accroche à son nom !!! ... et pendant ce temps là, Pilou a passé l'aéroport de Paris sans aucun papier et foule le sol Camerounais !!!!! Incompréhensible ... sans la présence de Samuel, j'aurai sincèrement renoncé à cet instant, mais je me sens responsable de l'avoir embarqué dans ce projet...
donc tant qu'il y a une petite chance, il y a de l'Espoir !!

 

-20h : Finalement, on finira la soirée dans une cafétéria et dans un Hôtel Formule1 ... heureusement que j'ai emporté quelqu’une de mes cartes des Pyrénées!! Le seul moyen de garder le moral, Samuel m'explique différents itinéraires, je découvre et redécouvre certains endroits qui me fascinent dans les Pyrénées, des tracés de Haute-Montagne à l'image de notre projet de Lemur Camp XXL 2011 ... et finalement, je me dis que même si nous ne partons pas, cette rencontre sera
déjà une belle aventure !!

 

-23h : dodo ... à Bordeaux...

 

 


 

 

Vendredi 17 Février : la course a lieu dans 48h (24h en réalité mais je ne le savais pas à ce moment là, pensant que c'était Dimanche!!), à plusieurs milliers de Km, ... et nous avons encore
Espoir !!! Décollage pour 11h30.

 

-6h : le sommeil est difficile ... je ne peux m'empêcher de vérifier ma boîte mail via mon téléphone
... ''Samuel, hay un problema, no hay el papel!!!!''. Et là, plutôt que de tourner en rond, je lui demande s’il veut aller courir !!! A 7h30, nous voilà aux abords de l'aéroport de Mérignac à courir au lever du jour, juste pour passer le temps!!! On a trouvé un bois, avec un circuit de ... 400 mètres !!!... et nous avons tourné, tourné... en discutant de ... Montagne !!

 

-8h: de retour à l'hôtel, ... je me jette sur mon téléphone, car j'avais envoyé plusieurs SMS au
Cameroun ... ''No papel'' ... plus que 2heures avant la fin de l'enregistrement, et nous allons tranquillement nous doucher, puis déjeuner...

 

-9h : arrivée à l’aéroport ... téléphone en main : ''No papel!!!'' ...les idées noires défilent, un billet
pour rien, une nuit d'hôtel pour rien, un coureur espagnol embarqué dans une galère incroyable depuis 2 jours ...

 

-9h30 : un email parvient sur mon Smartphone, intitulé ''Visa'' avec une pièce jointe!!!!!!!! je
réussis à ouvrir le document, et bien qu'il soit tout petit, je distingue les tampons officiels et l'intitulé ''Délégué Général à la Sureté" !!!!   Il n'y a pas de problème !!!

 

 

 

 

-9h31: Mr OLOKO m'appelle depuis le Cameroun, mais je suis déjà sur l'ordinateur et l'imprimante de la gentille dame de la veille ! Elle nous confirme que le document est le bon !!
Elle nous ressort les billets. Le sésame est dans mes mains !!!

 

-9h45 : nous prenons la ''Photo de l'Espoir'' avec tous ces documents en main !!!  Direction le comptoir d'enregistrement !

 

-9h50: au comptoir, je me dirige vers une autre hôtesse par rapport à la veille (j'avais pas trop
envie de lui reparler à celle-là!). Elle demande nos passeports... et c'est tout !!! Pas besoin de quoi que ce soit d'autre!!!!!!!!! Encore un truc de fou !!!!!!! Et en quelques minutes, nous voilà enregistrés pour Douala !!!! 

 

-9h55:passage à la sécurité ... Samuel fait sonner le portique ... FAUSSE ALERTE... pas de problème
!

 

-9h59: passage à la douane : pas de problème !!!

 

Derniers SMS, dernier post sur Face book (ça doit être une décharge d'adrénaline!! lol), derniers
appels à la famille bien entendu ... et voilà comment se termine ce préambule, qui en fait est un vrai film à rebondissements !!!

 

 

 

 

 

Halte de 4heures sans accroc à Casablanca... redécollage pour Douala pour une arrivée prévue à 23h15.

 

 

 

 

 

 

 

A l'heure où j'écris désormais, je commence à être un peu fatigué (il est 22h), je parle à l'hôtesse
de l'air francophone en espagnol (mdrr), et un groupe de Camerounais qui ne boivent pas que de l'eau mettent un peu d'ambiance dans l'avion ! On leur a dit qu'on allait faire le Fako ... et ils ont de suite voulu prendre une photo de nous ! Campeones!! Nous entrons dans l'ambiance de la Course, avec toute la considération et la reconnaissance de tout un pays accordée à cette épreuve ... on arrive !!!!!!!!

 

 

 

 

ps: reste juste à passer la douane pour le Visa (pour éviter de remonter direct dans le même
avion), prendre le taxi pendant 2h pour se rendre à Buéa au pied du Volcan ... et peut être se coucher vers 2h du matin !!!

 

 

 

 

Tout ça pour bien montrer que l'organisation d'un tel périple doit être considéré comme une vraie difficulté! Les aléas seront nombreux, il faudra beaucoup de souplesse (y compris pour le porte-monnaie), une réelle motivation pour participer à cet évènement ... mais au final, nous sommes rentrés à chaque fois émerveillés par cette expérience africaine !!

 

 

Hasta pronto.

 

Le Lémurien.

 



24/02/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres