Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

GRR 2009 : Grand Retour à la Réalité ! Suite et fin

Partie 2

Grand Retour à la Réalité

 

Duel entre le Corps et le Mental : qui est-ce qui commande ici ?

 

Cilaos - La Redoute

 

 

 

 

9h10. Nous voilà repartis avec Erik de Cilaos. Julien s'est à peine arrêté, comme il nous l'avait dit. Nous sommes donc 4 et 5ème, et toujours en avance sur les bases de 23h. La course ne fait malheureusement que commencer, à l'approche du Cirque de Mafate …

Mes assistants ont été extraordinaires, massage, alimentation, encouragements … mais je sens bien que quelque chose a basculé depuis le Gîte du Piton des Neiges …

Je dis a Erik que la fin de la descente vers Bras Rouge sera pour moi en récup, pour voir si j'arrive à assimiler ce que l'on vient d'ingurgiter au ravito. Cela lui convient. Nous partons donc tous les deux ; ce passage ensemble sera le vrai seul moment de plaisir sur ce GRR … mais je ne le sais pas encore …

Sur une petite remontée sur le bitume, je rencontre Serge et sa copine, des ''locaux'' rencontrés au cabinet du bof ! ; on fait une petite photo. Merci pour vos encouragements !! Puis on descend avec Erik. Nous voilà vite en bas … après 1700m de d-

mais surtout au pied du Taibit, ce redoutable col où de nombreux raideurs ont déjà eu et sûrement auront encore de grosses difficultés ! Des pentes raides, 1400m de d+ environ, et une grosse exposition au soleil …  cette année, c'est au tour du Lémurien de faire chauffer le moteur !!!

Je vais laisser Erik faire le tempo, mais très vite, il me faut me résoudre à l'évidence, les sensations évoquées juste avant sont tout à fait justifiées, … mes forces se diluent petit à petit … impossible de réagir … çà pousse plus !!! Je dis adieu à Erik, lui souhaite bonne route, en osant lui donner quelques derniers conseils pour la suite (mais le bougre connaît bien le terrain !) … il est 10heures … le GRR version Grand Retour à la Réalité démarre pour moi …

 

Les encouragements de nos assistants depuis le haut de la route que nous croiserons n'y font rien sur mon physique. Mon mental me dit bien que rien n'est fait, que cette phase est passagère comme j'en ai déjà connu … mais mon corps ne l'entends pas ainsi ! Rien à faire, je me traîne … et les petites descentes qui ne font que rallonger la montée attaquent petit à petit mon mental avant le ravito. ''Reprends toi !!'' … je décide alors de marquer le coup à ce poste de ravitaillement, avec une grosse pause de 20'. Le temps perdu ici ne sera qu'un gain pour plus tard me dis-je. Finalement, je suis en avance sur mes prévisions, pourquoi se presser !  Lorsque j'arrive, Erik est reparti. Ses assistants et les miens sont là pour me soutenir !  Je me pose (lamentablement) sur la chaise, … je plane … je me ravitaille, mon bof me gueule dessus … les gens autour semblent beaucoup plus dubitatifs que lui … je mange, je bois … je plane … les minutes défilent … et mon état (physique ou psychologique ?) s'empire !  L'erreur que je fais à ce moment est de ne pas dormir de  suite, dès que la fatigue est installée. … les encouragements de ma femme, Yankl … tous les gens présents … les coups de gueule de mon bof (il tient du beau-père, y a pas de doute !)

 … et me voilà (obligé) reparti, sur les basques de Seb Chaigneau et Ludo Pommeret qui viennent juste de passer. Impensable pour moi de m'accrocher vu mon état … le bof (encore lui) m'accompagne sur 50 mètres en me disant des mots doux … et c'est reparti … laborieusement. Petit à petit, je me rends compte que le rythme de Ludo et Seb n'est pas non plus insurmontable, et me voilà  accrochés à leurs basques, entre 500 et 700m/h. Une petite tisane ascenseur au passage (j'aurai du emporter la carafe !!), une douche pour Seb … et çà repart. Sur le haut du col, il nous faut remettre les vestes avec le brouillard présent. Mon organisme semble aller mieux … mais au sommet, je ressens le besoin de faire une pause (là c'est le cerveau qui commande !) et je les laisse filer. Je prends peur !! Je sais que si je descends, je rentre dans Mafate … et que tout abandon est impossible sur les 50km à venir ! Pas d'assistance non plus … un gros doute s'installe … ''Allez mon gars, t'as pas le droit, t'es encore dans le coup !'' … je repars, dans le bon sens … du moins celui de la course !!  Me voilà donc seul, pour descendre vers Marla … où j'entends bien de nouveau faire une bonne pause … pour voir si çà démarre et si çà récupère !  Arrivé en bas, Seb et Ludo sont encore là ; ils sont en meilleur état que moi c'est sûr … mais bon … je me pose par terre. Sans rien faire. Les GB (Gentils Bénévoles) me proposent multiples remèdes … mais l'heure est au repos ! Ludo me lance une petite invitation pour repartir, mais je suis dans l'obligation de refuser (là c'est mon corps qui me l'impose !), alors que Seb se voit contraint à l'abandon sur une blessure contractée à la descente. 

 

 Les journalistes et photographes s'en donnent à cœur joie, mon faciès en dit long à priori !! Je finis par me ravitailler généreusement auprès des SGB (Supers Gentils Bénévoles), je vais me faire soigner une méchante inflammation à l'entre jambe, qui malgré les soins, me vaudra de courir à la Lucky Luke jusqu'à l'arrivée ! … ou du moins marcher …  Malgré cette pause ''généreuse'' une fois de plus, personne en vue à l'arrière : je rentre définitivement dans Mafate !! Je suis 6ème … mais défoncé ! … sur cette portion menant vers Trois Roches (section à dominante descendante), un sursaut d'orgueil, une lueur d'espoir,  … je sais pas trop comment appeler çà, mais je me relance !!

sans forcer, je respecte à quelque chose près mes temps de passage !! 6ème à Trois Roches, où de nouveau je prends le temps de me ravitailler et de discuter avec Denis Boulé (maître d'œuvre de ce parcours dantesque !) qui m'encourage à poursuivre… ''je vais tenter de rallier l'arrivée désormais''' … comme quoi, j'étais quand même conscient que c'était pas l'apothéose ! Traversée de la rivière des galets, 2-3 photos vite fait du superbe site que je n'avais même pas remarqué l'an passé (ce qui me vaudra un bel article dans la presse et des commentaires pas forcément flatteurs à la radio ! … ils me connaissent pas encore bien là bas !! Je reviendrai !! mais toujours avec mon APN …).

 

Au moment de partir, j'aperçois Antoine qui revient. Vu ma forme, je sais qu'il va arriver assez vite … donc je m'avance. J'espère qu'il n'a pas cru que je ne voulais pas l'attendre, loin de là ! Sorti de Trois Roches, une bande de furieux m'encourage sur plus d'un km, à flanc de ravine ! Des connaissances du bof, qui habitent en plein Mafate !! Des fous y'en a pas que sur les sentiers !!  Comme sur la section précédente … je maintiens le cap, mon corps et mon mental sont à peu près en harmonie, pas forcément au maximum de leur potentiel, mais çà avance … arrivée à Roche Plate … et là encore, il me faut savourer une bonne pause, un bon ravitaillement, sur les marches, idéalement placées.

C'est là qu'Antoine passe. Je lui précise alors qu'il ne faut pas compter sur moi pour un bout de chemin ensemble cette année … je suis en mode SURVIE … alors que lui est une fois de plus en mode MANGE GLOUTON !! Bravo Antoine pour cette régularité fulgurante !

Me voilà reparti pour une des plus grosses sections du Cirque de Mafate : Roche Plate-Grand Place, avec un peu plus de 10km, plus de 800m de d+ et davantage en négatif !

Du lourd, du très lourd !! Le départ et la grande descente, toujours laborieux,  restent convenables … mais à l'amorce de la terrible Roche Ancrée, de nouveau plus d'essence !! Et ce n'est pas faute de me ravitailler pourtant ! Un vrai gouffre …  je touche le fond ! Je suis obligé de m'arrêter à plusieurs reprises. Impossible de monter correctement … un vrai calvaire … l'envie d'aller au bout est encore présente (le mental est bon !), mais le corps m'impose une tout autre réalité !! Ca va pas !!

 

 

Je finis par me monter au sommet (me demandais pas comment ni en combien de temps !), et je trouve un très gentil groupe de SGB (voir plus haut), et je m'assois. Ils restent un peu désabusés, m'encourageant à descendre jusqu'au poste de ravitaillement ; 10' en courant me disent-ils … on me la fait pas, non, je suis bien là, j'y reste ! On discute, je me repose … en fait je suis au plus mal !!! Impossible de dire combien de temps je suis resté là … mais je suis reparti, bien décidé à poursuivre … pour aller dormir à Grand Place !!!!!!! Et oui, il me faut encore me résoudre à l'évidence, mon corps refuse de me transporter correctement vers La Redoute, il me faut lui octroyer le repos dont il a besoin … aussitôt arrivé,  je suis pris en charge par les infirmières, pour soigner mes irritations (devenues brûlures même) … et je demande alors à dormir. La scène doit être cocasse (pour les autres bien sûr !), car je demande qu'on me réveille au bout de 15' je crois … mais au bout de15', je demande de nouveau 15' !! … puis une troisième fois !! … et là un seul et unique espoir apparaît : il me faut m'accrocher à Claude ou Seb pour poursuivre l'aventure, seul je ne m'en sens pas capable ; je m'informe de leur position, et demande à être réveillé pour leur arrivée ! … du coup je dors encore 15' !!! Je me réveille. J'ai terriblement mal à l'entre jambe ; une infirmière a l'ingénieuse idée de découper au ciseau l'intérieur de mon short pour limiter les frottements ! La douleur reste là, mais finit Lucky Luke, le Lémurien est de retour ! Je me ravitaille, et voilà Seb qui pointe !!! Il est 26ème … donc moi aussi du coup ! Si je ne pars pas avec lui, je passe la nuit entière à Grand Place !!!  sur le coup, je crois qu'il est un peu surpris, il est dans sa course … on fait le point sur la course par équipe, histoire de trouver (surtout pour moi) une motivation pour sortir de Mafate, et à priori, tout est jouable ! Nous sommes encore sur les bases de 26h à la Redoute.

Nous allons livrer une bataille sans merci dès lors !! le tandem T.Chambry / G.Lemnormand sont partis 10' avant nous de Grand Place ; équipiers de Ludo, ils sont donc des adversaires directs pour le classement par équipes (faut bien trouver une motivation !!) … en plus la pause m'a fait du bien, je retrouve un brin de forme ; le rythme de Seb me convient parfaitement ! Direction Aurère, et nous enchaînons plutôt bien les 4 montées, pour pointer 21 et 22ème, devant les ''verts'', mais sans les avoir doublés !! (explication plutôt cocasse dans le récit de T.Chambry ici). Nous conserverons un bon tempo jusqu'à Deux Bras … mais la lassitude, avec la nuit tombée, devient très forte … le mental à tendance à reprendre le dessus sur mon physique ''acceptable''. Nous commençons à marcher pas mal, même dans la rivière des galets … un chrono en 26h est toujours envisageable, mais çà fait bien longtemps que je ne me raccroche plus à un objectif temps … ni à un objectif place d'ailleurs, car vu par où je suis passé,  l'objectif de rallier La Redoute est déjà un objectif raisonnable !! (Peut être un mental un peu faible ??).

Nous savourons le ravitaillement où notre Jeannot Passe Partout nous a trouvé un abri sous la tente des gendarmes, pour un ravito complet, une bonne soupe au goût de reviens-y, je récupère mon phare ULTRA BELT, et nous voilà en route pour la montée vers Dos d'Ane. Mes jambes sont en pas trop mauvais état, parfois l'idée de revenir dans le top 10 me traverse l'esprit, mais le mental ne suis pas, le ''confort'' de la course à deux aux côtés de Seb est plus fort ! et puis si je sui là, c'est bien grâce à lui, donc nous ferons route ensemble jusqu'à St Denis !! Dans la montée, on revient encore sur 1 ou 2 coureurs, mais nous croisons plus d'accompagnateurs, pousseurs, … qui attendent un copain comme ils disent ! J'en souris … le Seb, lui, çà à plutôt tendance à l'irriter … c'est le folklore Grand Raid !! Nous parvenons, malgré une baisse de régime notoire, à Dos d'Ane Eglise, où je retrouve ma petite femme, mon bof, Annabelle, Enrique, Lorea … enfin des têtes connues !!

ils montent au Stade pour un arrêt plus conséquent, et nous continuons en marche rapide. Les séquences de course se font de plus en plus rare … mais chaque pas est un pas à faire en moins vers La Redoute !!! Ce qui est fait est fait (n'est-ce pas mon Roi Carotte ?) …

Dernière assistance. Les coups de gueule du bof sont loin désormais … les encouragements font du bien. Il nous reste 22km, quelques 600m de d+ et environ  1800m de d- … que nous ferons en 4h30 !! Interminable … même si nous étions capable de courir, je crois que le centre de commande était bloqué en position marche ! La certitude de boucler la traversée est là, mais quand ???  Seb est pris de sommeil. Il tente bien de trottiner par moments, mais en fait, je le suis sans trop de mal en marche rapide … sans le lui dire bien entendu pour ne pas le décourager ! On marque un arrêt un peu après le Piton Batard pour un caillou dans la chaussure à Seb ; j'en profite pour en faire de même, et lorsque je tourne la tête, ce dernier s'endort assis !! Je lui dis que nous ferons une pause dodo (je commence à m'y habituer) au Kiosque Affouche, à 15km de l'arrivée. Lorsque nous arrivons, les SGB (y en avait partout !!) sont très surpris, mais déplient leurs petits lits, sont aux petits soins … et nous permettent un repos de 5', juste histoire de faire passer cette envie de dormir. Un bon ravitaillement et nous repartons … ce qui est le plus surprenant, c'est que malgré notre rythme de croisière, personne ne revient sur nous !  Nous repartons en trottinant (pour de vrai cette fois) sur la grande piste, puis la section par La fenêtre pour rallier Colorado sera plus longue de toutes !! Peut être 1h15 ou plus pour les 5 malheureux kilomètres !! … même quand l'objectif temps ou place n'importe plus, l'objectif douche, arrivée, lit confortable est quand même présent !! Il faut que le calvaire se termine !!!  … et malheureusement, j'aurai le temps de constater (mais pas la force de ramasser … mea culpa) que de nombreux déchets de gels souillent déjà les sentiers … sans commentaires, mais je tenais à le dire … Nous pointons enfin à Colorado, et nous terminons en terrain connu en 50' … Sebastien ne cessera de gueuler (a peu près les seuls échanges que l'on a eu pendant 9heures tellement on a pris du plaisir !!) à chaque fois que ses pieds ont traîné par terre ou accroché une racine …  nous avons partagé quelque chose de fort !! et on risque de s'en souvenir un moment …

Il est 3h30 du matin, nous parvenons aux portes du Stade de la Redoute. Même pas possible de profiter de la dernière ligne droite avec ma femme, nous sommes obligés de courir, un coureur, le premier depuis près de 4 heures, se rapproche de nous … s'il fallait nous doubler, c'était bien avant Monsieur !!! mdrrr …  nous en terminons, en 17ème et 18ème position, après 27h30 d'effort …

ON A SURVECU !!!!!   car les tentations vers la sortie ont été très très nombreuses … tantôt commandées par mon corps qui demandait une trêve, tantôt commandées par mon centre de commande qui arrivait à saturation … mais chacun leur tour, ils m'ont permis d'avancer, et d'arriver sur cette fameuse piste !!! A l'heure où j'écrits, je n'ai aucune déception, bien que le résultat puisse être éloigné de ce que j'avais pu entrevoir ; bien au contraire, je suis heureux d'être arrivé à surmonter ces difficultés et d'avoir combattu du mieux possible pour notre équipe !  Ces efforts sont en plus récompensés par une deuxième place au classement, entre les team Legendre (Chorier, Guillon, Serazin, Eveno et Vallée) et Compressport (Chaigneau, Pommeret, Chambry et Lenormand) … pas mal non !!!

Heureux d'être allé au bout pour tous ceux qui m'ont support é, encouragé, suivi, aidé … je sais que vous avez été nombreux et j'en suis même étonné mais flatté ! J'espère que vous le rends comme je peux …  MERCI A TOUS !!!

Fin de ce Grand Raid de la Réunion 2009… ou Grand Retour à la Réalité 

 

 

 

 

 

 

 

Et bien oui, j'ai volontairement nommé ainsi ce GRR car ma saison 2009 a été jusque là ''trop'' satisfaisante !  Les Grands Raids du Mercantour et des Pyrénées ne se sont pas déroulés sans douleur, bien au contraire, mais on sait tous que lorsque nous atteignons notre objectif, nous atteignons quelque chose de presque inespéré … et bien ces douleurs sont très vite oubliées !!  Même si je me prépare à souffrir à un moment sur n'importe quel ultra, je crois que mes 2 dernières sorties ont quelque peu faussé ma vision de choses, m'ont éloigné de la réalité … sans pour autant me faire des idées fausses sur mon potentiel, … seuls les moments d'euphorie sont restés en mémoire … comme si 150km allaient se passer ainsi !! Mon œil !  Voilà pourquoi ce fût un Grand Retour à la Réalité ! Je n'ai donc pas pris une claque, mais juste un rappel à l'ordre !! ''Mon gars, l'ultra, c'est plus fort que toi !!!'' (Citation pour laquelle je demande des droits d'auteur ; mdrr). Donc les courses se suivent … mais ne se ressemblent pas !  … bien heureusement !  Il s'agit donc d'une très riche expérience, dont j'espère tirer de nombreux enseignements, afin de les mettre à profit dès 2010 !!! … mais avec toujours l'humilité de me dire que pleins d'enseignements restent à découvrir bien entendu …

Est-ce que cette seconde partie apporte une hypothèse d'explication concernant cette défaillance ??

Pour moi, c'est toujours pas très clair en fait … si vous pouvez m'aider, je suis à l'écoute (et prêt à ouvrir les yeux si il le faut !). Etait-ce la course de trop ?? je n'en ai pas le sentiment, certains coureurs ont déjà prouvé le contraire, comme Antoine, ou C.Jacquerod, K.Herry  et bien d'autres … mais d'un autre côté, ceux qui n'en ont réussi qu'une sur deux entre fin août et fin octobre sont plus nombreux …  Tout simplement un jour sans ??  ou du moins un jour ''moyen'', la course ''parfaite'' n'était permise qu'une seule fois dans la saison pour un même coureur ? Le mien était sûrement lors du GRP (mon récit)  quelques hypothèses qui viennent s'ajouter aux petits détails de début de course … et un tout qui me permet de m'enrichir grâce à cette rude aventure !!!    je reviendrai !!!

 

Le Lémurien

 

Le Récit de Julien Chorier (Vainqueur de GRR)

Le Récit d'Antoine Guillon (3ème de ce GRR)

Le Récit de Ludo Pommeret (2ème de ce GRR)

 

Les Récits sur le forum de la Diagonale des Fous

 

 

 



07/11/2009
43 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres