Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

LA COURSE : LE RECIT COMLET, DE L'INTERIEUR ... avec de Belles Photos !

Dimanche 5 Avril 2009

Rousset - Bouches du Rhone

 

6h00. Le réveil de Franck sonne ... je me lève ... pas lui ! il avait peur que je ronfle, les ''boules kiess'' c'est efficace !!

6h15. Une petite douche pour être d'attaque, et nous voilà au déjeuner avec l'ensemble du Team Asics présent sur cette seconde étape du Trail Expérience. Cathy semble motivée pour aller au bout, même si son objectif premier rester le challenge FFA avec une manche dans 15 jours, mais pour Franck, qui se sent pourtant en pleine forme, il en est autrement; une vive douleur au genou le contraint à ne pas prendre le départ; c'est plus sage.  Au menu du petit déjeuner, LE fameux gateau sport de MAXIM au chocolat bien sûr, avec du thé et un jus d'orange. Classique quoi.

7h00. Le dossard est mis (n°5), nous partons pour le départ à la Salle des Fêtes. Je retrouve mes amis Lolo, Pilou, Romain, Yann, ... on finit de se préparer, on s'échauffe progressivement (10' footing lent) puis je finis seul par 2-3 accélérations progressives ...

7h45. Je suis ''chaud'' pour en découdre avec ce parcours. On dépose la contre marque et on se place sous l'arche de départ. Et il y a du monde, du très beau monde au départ !!  Finalement, c'est une des courses les plus relevées que j'ai pu courir, celles qui vous motivent encore plus ...  voici les coureurs habitués aux podiums présents au départ de ce Trail de la Sainte Victoire 2009 : 9 des 10 premiers du classement 2008 !! A.Brun - G.Lenormand - R.Olivier - S.Chaigneau - P.Marmet - S.Nain - P.Gagatti-V.Chautard-H.Giraud Sauveur dans cet ordre .  Seul Thomas St Girons n'est pas là, et c'est pour çà que j'ai récupéré le dossard N°5, sa place de l'an passé).  Il faut alors ajouter entre autres : Pascal Blanc, V.Delebarre, S.Begaud, L.Pommeret, F.Gilleron, S.Barthes, S.Talotti, F.Salgues, C.Ollagnier, JM Zaug, U.Battesti, ...  bref je pense que çà va pas amuser la galerie !!!  Un gros défi en perspective. En tout cas, j'avais fait depuis longtemps de cette épreuve un premier objectif pour cette saison 2009, je me suis préparé pour !! ... on va vite savoir ...

8h03. Le départ est donné de la Salle des Fêtes. Je suis en première ligne ... chose pas du tout prévu; au bout de 200m, un coureur possède déjà 100m d'avance !! et j'exagère pas du tout ... c'est Stéphane Bégaud, et çà par contre, c'était prévu, il est coutumier du fait ! Impressionnant. Tout le monde laisse faire. Je profite des hectomètres de bitume dans le village pour ''me caler dans les roues'' ... j'appréhende ces portions ''roulantes'' pour aller au pied du Massif. Derrière l'homme de tête, un peloton se forme, mais autant dire que çà ne traîne pas, l'écrémage se fait par l'arrière ... je suis encore là ! ... alors que je m'étais fixé une stratégie avec départ lent ... les premières ''grimpettes'' sur ces 8km d'approche se font costaud, derrière l'homme de tête (3' d'avance au km5 !!!  Enorme ...) ... je tente ''d'amortir'' à chaque fois l'attaque de ces bosses (technique  ou botte secrète que je développerai peut être un jour !); ce qui me rassure très vite, c'est que je parviens à recoller systématiquement sur le groupe, alors que je vois déjà des (très bons) coureurs déjà bien essouflés voire marqués ...  nous voilà sur le plateau, après 5km. Ce groupe de chasse s'amenuise, toujours emmené par Aurélien Brun qui semble très serein. Je suis donc aux côtés de S.Chaigneau, P.Marmet, L.Pommeret, S.Flachet (n°19), A.Brun, et C.Ollagnier me semble-t-il ... mais derrière, même si çà s'étire, beaucoup de coureurs restent au contact.

Après ''Trouvez Charlie?'' ... Trouvez le lémurien !

8h40 ... Passage au Collet de Suberoque (premier point d'eau) ... et fin de l'apéritif ! Place aux choses sérieuses, aux pentes vertigineuses, aux blocs rocheux, aux traces étroites à travers la végétation, aux points de vue magnifiques ... et bientôt à la chaleur aussi !  Première ascension pour monter au Refuge Baudino. Stéphane Bégaud poursuit sa route ... tout là haut ... dans notre groupe, tout se passe en courant ! A.Brun impose son rythme. Je suis bien ... je me projette sur la fin de parcours, histoire de me dire qu'il faut en garder beaucoup encore !!  De beaux passages techniques pour terminer et nous voilà déjà au refuge, premier poste de poitage, où j'espère revenir dans quelques heures ...

9h15 ... Pour atteindre la crête du Massif, l'organisation a tracé ici un passage extraordinaire !  Une petite de portion de descente sur single track, avec vue panoramique sur la région, des virages serrés qui sont négociés tout en dérapage ... du pur plaisir, même si çà amuse pas la galerie !!  Et pour finir cette section, terrible montée par le Pas du Clapier, où la quadrupédie est de rigueur ! Un passage engagé, comme on ne trouve que sur de très rares trails, et pas sur une telle longueur !  On se croirait en montagne presque ...  sur le plan physique, cette section est quand même révélatrice; lorsque Aurélien part sur un côté (c'était pas évident de faire sa trace dans les blocs !), Ludovic Pommeret prend alors les commandes, et je sens desuite que le rythme n'est plus le même ... Patrice Marmet, C.Ollagnier et S.Flachet cédent quelques mètres ...  je reste avec lui, en compagnie de Seb Chaigneau. 

9h30 ...Aussitôt en haut, les hostilités reprennent, le parcours n'a rien de reposant ! Au contraire. En effet, outre un panorama à 360° fabuleux, on aperçoit tout au bout de la crête le Prieuré de la Ste Victoire, qu'il nous faut rejoindre avant la descente sur le premier ravitaillement. 2-3km de crête, sans chemin évident, le nez dans les chaussures pour éviter les pierres saillantes qui sont prêtes à vous acceuillir au premier faux pas  (n'est ce pas Mr Chaigneau ? ... plus de peur que de mal ...). Thomas m'avait donné la stratégie à suivre, à savoir disposer de coureurs devant soi, comme des éclaireurs, pour ne pas avoir à se soucier à la fois du balisage et de sa pose de pied ... malin non ? Parfait j'étais dans un groupe ...  oui mais vous savez qui a fai la trace ??  c'est bibi !!!  les stratégies d'avant course, elles sont toujours réussies sur le papier, mais après on oublie souvent de réfléchir !!  En tout cas je me suis fais plaisir, mais avec beaucoup de concentration toutefois. A ce moment là, pas de nouvelles de l'homme de tête ... finalement, chacun fait sa course, la route est longue !   Après un superbe passage dans le Prieuré (merci Pilou pour les photos), nous attaquons la première grosse descente pour rejoindre le premier ravitaillement complet de la course. Au début très sympa en virages avec des cailloux, elle se termine sur une grande piste où je fais attention à ne pas me fracasser les quadris, car je sais que j'en aurai besoin plus loin ...

10h00. Passage aux Cabassols. Au ravito, tout le Team est présent. Ils font une assistance extra ! Ils annoncent un écart de 3'30'' ... on a repris du terrain !  c'est un signe, car on a pas franchement accéléré, le rythme est soutenu, mais je sens que la bagarre n'est pas déclenchée ! 

 Nous sommes désormais 6 à nous lancer sur la grande piste en faux plat montant à ses trousses ! ... plus que 3 heures de course minimum ... çà fait réfléchir quand même. Nous restons groupés jusqu'à l'entame de la ''véritable'' ascension, apellée la Montée des Plaideurs. D'entrée, Aurélien attaque en courant dans le sous bois. Ludovic se place derrière, je suis (en marchant par contre) et Sébastien reste au contact. Derrière ils laissent filer ... çà discute franchement plus beaucoup, çà monte d'un cran. Comme dans l'ascension précédente, Aurélien sort juste un peu de la trace, et lorsque Ludovic prends les commandes du groupe, il y a ce petit changement de rythme, celui qui vous fait prendre 3-4 pulsations, qui me dit que là çà y est, si tu y vas, après faut assurer !!  En effet, Sebastien et Aurélien prennent très vite quelques longueurs ... et qui voit-on juste au dessus, Stéphane ... 25 bornes qu'on l'avait pas vu. Mais pour la peine, l'écart va fondre très très vite ! Ludovic semble décidé, même si il tente d emotiver Aurélien, à ne plus se relever ... nous débouchons de nouveau sur la crête, magnifique, mais cette fois, direction plein Est, le Pic des Mouches.

Tout se passera en trotinnant, Stephane (qui me dit avoir des ampoules) ne pourra s'accrocher, ... je ne retourne pas, concentré à suivre le rythme de Ludovic !!

11h00. Sommet du¨Pic des Mouches. Il faut désormais descendre sur Puyloubier, lieu du deuxième ravitaillement complet, km32 environ. Sur le haut de la descente, plutôt roulante, il envoie fort !  je me pose de questions, car même si suis encore bien, je sais que la route est longue ... '' mais oui, allez, accroches toi !! ''  trop heureux d'être devant à ce moment de la course, et pas en compagnie de nimporte qui !! (car je vous le rapelle, j'ai pas gagné la moindre course de renom encore, contrairement à tous les favoris présents avec des palmarès longs comme je ne sais quoi !!). Finalement, une fois de plus, lui aussi sort de la trace (je le rapelle bien sûr !), et je me retrouve en tête, justement sur la partie finale, beaucoup plus technique, pentue, où finalement je suis encore à l'aise. Quel bonheur ! Ludovic pensait qu'Aurélien ferait la jonction, en excellent descendeur qu'il est, mais à l'entrée de Puyloubier, nous ne sommes que 2 ...

11h15. Pascal, Cathy, Laurent, Franck m'encouragent (même Manu au téléphone avec Pascal qui court à nos côtés !!!). Ravito express, et nous voilà à l'attaque de devinez qui ??? La Sainte Victoire bien sûr ! mais cette fois par son versant encaissé, celui où il n'y a pas d'air, pas d'ombre, et tout çà à midi après plus de 35km ...sympa ce trail non ?? Ca donne pas envie ?    ah j'oubliais, avant d'attaquer cette montée (facile en soi), il y a en plus 3 petits kilomètres de récupération dans les vignes ...  et bien c'est là que j'ai explosé !!!! 

allez savoir pourquoi, nous étions tous les 2 côtes-à-côtes, sur un rythme très cool ... et mon cardio s'est mis à grimper, grimper, ...  oulalalala !  si je calme pas le jeu, je tiendrai pas et je risque LA grosse explosion. Ludovic me dit bien gentiment de m'accrocher, mais je dois me résoudre à le laisser filer, il faut absolument temporiser ... Mode Gestion enclenché !

11h30. J'arrive à me recaler petit à petit, mais je vois Ludovic devant, monter en courant de nouveau !!  Trop trop fort ! Impressionnant.  Il reste encore près de 15km, cette montée en 2 paliers, la descente de Baudiau, et surtout tout le retour a se taper pour entrer à Rousset !!  Les premiers lacets livrent leur verdict, je suis très près de la rupture, même dans la montée; les cuisses ne poussent plus, il faut tout, même les arbres et arbustes sont les bienvenus !  Les écarts annoncés sont très vite de 2' ... puis 4' ... puis 6' ...   y  a même pas photo sur ce final ! ... je me retourne de temps en temps (par trop quand même), je vois rien ... je me dis que je pas seul à trouver le temps long !! Je vous cache pas que le plaisir, à partir de là , il est pas instantanné ! Le plaisir, on va plus le trouver post-course, avec la perf accomplie, le sentiment d'être allé au bout de soi, de la course, ...

12h00. Passage a Baudino ... plus que ... 10km !!  Heureusement, la première partie descendante est technique, ce qui me permet de me retrouver un peu, je compense alors mes difficultés physiques du moment.  Le final est mémorisé (un avantage ou un inconvénient dans mon état de fatigue ??), je passe en mode ROBOT !  Je tronçonne en petits morceaux, et chaque point est une ligne d'arrivée en soi !  Le premier, la ''petite butte'' à remonter !

Pascal est là haut avec son appareil photo, et avec son téléphone aussi ! Qui c'est au téléphone, Manu encore !  Qui m'encourage à travers le téléphone !! Merci. Au sommet, je relance pour rejoindre le Collet de Suberoque et son point d'eau.

De très nombreux encouragements me font du bien ... je sais désormais qu'il me faut vaincre le plateau au dessus du cingle, objectif : le pylone !  On le voit, mais le chemin part à l'opposé ... puis on y revient; de grands passages en solo, monotone, avec le peu de forces qu'il me reste ... je crois que je pense à rien, il faut avancer, avancer, avancer ... comme ces passages d'ultra trail douloureux (j'avais presque oublié !).

Ca y est j'y suis !  Ils sont encore là pour me soutenir, merci à tous !!Je repars, cette fois, je me projette sur la portion descendante, la route d'abord, puis ce chemin en terre avec des virages ... facile ! çà passe bien ...  mais pas la suite !!!   c'est là que c'est très long !  A l'aller, à 14km/h, on s'en rend pas compte, mais au retour, à 10km/h (vitesse de pointe pour moi je pense), c'est pas la même ! J'ai mal préparé cette portion, qui pour me ramer sous la route, sera très très très longue ... je suis au bout du rouleau, mais à mon plus grand étonnement, ma seconde place tient toujours !!! et ç'est bien çà qui m'a fait tenir ...  

13h00 ... Le petit bois, ... je retrouve les dernières forces, le cimetière, les marches, le rond point, les ruelles, la place du village, la rampe, la salle des fêtes ... çà défile !!!  Ca y est !!!!!!!!  J'y suis ...  avec cette seconde place inespérée !!!! 

Bonheur !  Un accomplissement ... Ludovic vient m'acceuillir, je le félicite ...  mais rapidement je dois m'assoir, à l'ombre pour récupérer ... le moindre mouvement lance une crampe musculaire ... pas besoin de planches d'anatomie pour savoir où ils sont !  ...  j'ai tout donné ...  mais çà valait le coup !! 

 ... et les arrivées se succèdent finalement,les écarts ont quand même fondus, mais les abandons ont été très très nombreux, cette course ne pardonne pas les erreurs, elle est extrêmement exigeante !!

Le Top 10 de cette 7ème édition du trail de la Sainte Victoire

Clt. Nom Prénom S. Cat. Nom_Club Temps Dos. Nais.
1 Pommeret Ludovic H S Team Quechua 05:01:05 11 1975
2 Darmaillacq Nicolas H S Team Asics 05:17:20 5 1980
3 Flacher Fabien H S ESPB Arkéma 05:21:33 19 1973
4 Olivier Romain H S Endurance Shop Toulon 05:22:09 3 1985
5 Barthes Serge H V2 US Le Pontet 05:24:24 14 1958
6 Salgues Franck H S WTS 05:31:42 18 1975
7 Le Normand Guillaume H S val d allos quechua 05:32:41 2 1976
8 Talotti Sébastien H S Team Quechua 05:35:18 13 1979
9 Zaugg Jean-Marc H S Salon Triathlon 05:40:42 17 1970
10 Battesti Ugo H S Sans Club 05:42:31 323 1976

 

14h00. La douche, le massage, discussions avec tous les coureurs, ... je me sens de mieux en mieux, le plaisir est là !  Un excellent repas d'après course (encore un point positif sur cette organisation sans failles ; bravo AIL ROUSSET ), les classements, les arrivées, les photos en direct dans la Salle des Fêtes ... on est bien !! et le temps passe vite ...

16h30. Remise des prix.  De loin un des mes plus beaux podiums, un de ceux qui ont le plus de valeur, avec Faverges 2005, UTMB 2007 et GRR 2008. Les dernières photos, petits mots à chaque participants, à l'organisateur, et ce superbe week end se termine ... déjà ...

 

17h30 Départ de Rousset ... 700km de route vers la Chalosse ...  en camping car c'est long ! ... et bien tellement sur les nerfs que j'ai conduit de bout en bout, pour arriver vers 2h30 ...  Pourvu que la saison 2009 se poursuive ainsi !!!!!!! ... pas sur les nerfs, côté perf bien sûr !!

 



07/04/2009
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres