Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

RAID HIVERNAL ORIENTATION DU BEARN 2013

Raid Hivernal Orientation du Béarn

27 Janvier 2013

Arudy – Bois du Bager

 


 

 

 

La Course d’Orientation est une activité très passionnante !

Qu’on se le dise, amis Traileurs, osez la Course d’Orientation !

 

 

Pour faire simple, il s’agit de réaliser un parcours en pleine nature le plus vite possible en passant par des points obligatoires (en l’occurrence des balises) … ce qui peut déjà ressembler très fortement à un trail ! La petite différence va venir de l’absence de balisage … et donc de la mise à disposition d’une carte avec laquelle on est plus ou moins libre de son cheminement !  Et c’est là que ça devient passionnant !

A la dimension physique (le côté course, gestion, endurance, le terrain technique, le dénivelé … tout est là !) vient s’ajouter de nombreuses facettes hyper intéressantes !  J’ai essayé de mettre tout ça en page pour vous motiver …

 

 

 


 

 

 

LES ATOUTS DE LA CO

 

 

 

 

 

 

Voici un petit listing non exhaustif des atouts de la Course d’Orientation par rapport au Trail !

 

 

 

-de grosses séances de fractionné ! L’alternance des phases de course et des phases de lecture (ou de jardinage…), du moins à mon humble niveau (oui car les bons s’arrêtent jamais !!), est un parfait exercice ! De quoi faire un entraînement ludique par excellence pour votre futur trail !

 

-l’aspect aventure, ‘’chasse au trésor’’ dans un espace que l’on ne connaît pas est dans un premier temps un frein (la peur de se perdre et du grand méchant loup…) mais devient très très vite un jeu très prenant !  La ‘’chasse à la balise’’ peut devenir une obsession, gare au virus !!

 

-la notion de temps n’existe plus ! Courir 1h ou 2h en cherchant des balises va passer à une vitesse folle ! On n’a pas le temps de s’en apercevoir, le nez rivé sur la carte, à la relance entre chaque balise, à jardiner à l’approche du poste, les minutes défilent comme jamais ! Attention aux délais quand même … faut penser à rentrer même quand il manque des balises…

 

-chaque coureur est maître de son cheminement, et donc responsable de la réussite dans sa quête du poste … ou de son erreur d’orientation ! Cette activité permet de ne pas être simplement passif, mais le propre décideur de son parcours. Une responsabilisation très valorisante en cas de réussite ! (mais l’apprentissage se fera par l’erreur … y a pas de miracles ni de secrets !!).

 

-les aspects tactiques-stratégiques sont nombreux, car il faut sans arrêt faire des choix d’itinéraires ! Le plus court, le plus rapide, le plus sûr, le plus plat, … de nombreux facteurs entrent en ligne de compte, et sont finalement assez personnels : l’itinéraire qui peut paraître le plus rapide pour un coureur peut très bien ne pas l’être pour un autre ! Chacun établit sa stratégie à chaque balise, et les comptes se font à l’arrivée ! Surprenant la plupart du temps …   Encore mieux, lorsqu’on parle de Course au Score : l’ordre de ramassage des balises est libre, et il faut alors décider (le plus vite possible puisque le chrono tourne) d’un cheminement global (qui passe par tous les postes) !  Autre variante, celle avec Balises Optionnelles (typé Raid), qui valent plus de points (ou de temps) mais qui sont beaucoup plus dures ! …  bref une activité où il faut toujours faire travailler ses méninges et ses jambes bien sûr !!  

 

-la compétition se fait avant tout contre le chronomètre ! Il n’y a presque jamais de confrontation directe avec ses adversaires, les départs sont souvent individuels et échelonnés, on est bien souvent seul à chercher la balise ! Lorsqu’on croise ou suit un autre coureur, on ne sait pas forcément quelle balise il cherche, quelles balises il a poinçonnées ou oubliées, …  les résultats ne se calculent qu’à la fin ! … ce n’est pas toujours celui qui rentre en premier qui a gagné !!

 

-une activité familiale par excellence ! Il faut y aller en famille, les enfants adorent cette Chasse au Trésor grandeur nature, et les parcours faciles sont faits pour eux et les randonneurs !! Sur quasi chaque organisation d’épreuves, de nombreux parcours sont toujours proposés ! Du Parcours A (technique et difficile) au Parcours D, E, ou F … (balises au bord des chemins et repères plus faciles), tout le monde peut se lancer et participer ! Toute la famille s’amuse sur la journée ! … c’est encore mieux que de venir se ‘’cailler’’ sur le bord du chemin et attendre de longues minutes que papa passe l’espace de quelques secondes …

 

 

 

En Bref

 

N’hésitez pas à tester un jour la Course d’Orientation !

Voilà quelques sites qui vous donneront des dates pour peut être un jour vous lancer et devenir un expert en lecture de carte !!

 

 

 

Côté Pays Basque : Association Courant d’Air sur Anglet :  Site Internet

 

Côté Landes : Club d’Orientation de Soustons : Site officiel (incontournable!)

 

Côté Béarn : Club d’Orientation du COOL : Site du COOL

 

 

Ligue Aquitaine d’Orientation : Site Aquitaine de CO

 

Tout savoir sur la CO : Site Officiel de la FFCO

 

 

 

 

 

 

 


 


 

… 

Et au pire, pour vous convaincre un peu plus, voilà pourquoi TOUT traileur digne de ce nom a grand intérêt à maîtriser la lecture de carte et avoir le ‘’fameux’’ sens de l’Orientation !! Mesdames, même vous pouvez le posséder !!! Faut juste s’y essayer … 

 

 

 

 

 

LES INTERETS POUR LE TRAILEUR

 

 

 

-sur toutes les épreuves de trail (ou presque), que ce soit sur site internet ou au moment du départ, on peut visualiser le parcours à faire sur une CARTE. Quel intérêt me direz-vous puisque c’est balisé … et figurez-vous que juste mémoriser le cheminement global du tracé, la trace formée par le parcours peut être une aide et un repère dans sa gestion de course, voire d’un grand secours en cas extrême ! J’ai vécu un fait de course où cela m’a sauvé ! Trail des Bacons d’Azur 2009 ; km8, me voilà un peu détaché en tête avec Sébastien CAMUS … il pleut des trombes, et nous enquillons une grande descente qui nous ramène vers la Méditerranée? Un doute s’installe … le balisage est là pourtant … mais c’est impossible de revenir vers la mer tel que j'avais vu sur les cartes??? On ralentit, personne ne revient … demi-tour après 1km car ce cheminement global était impossible ??!  Finalement, on avait raté une bifurcation (le bénévole était parti se mettre à l’abri) et on avait enquillé sur le balisage du retour !! …2km de plus … dommage !! Mais sans cette perception de la carte, la course était terminée au km15 au lieu des 54 prévus !!

 

 

-l’étude précise des parcours sur carte IGN est aussi très utile. Tout coureur se fie  aux profils également présents sur les sites internet, mais ceux-ci sont bien trop souvent très sommaires ! Les échelles ne sont jamais les mêmes, et tous les petits reliefs sont gommés ! Cela a une grande importance, surtout pour les Ultras-Trails en Montagne ! En effet, les grandes montées de 1000m de d+ sont facilement identifiées sur le profil, mais par contre, toutes les montées de – de 200m de d+ sont quasiment gommées ou apparaissent comme infimes ! … et pourtant  vous savez comme moi que 200m de d+, raides qui plus est, et bien c’est dur !!! Le profil fournit au Grand Raid de la Réunion en est un exemple parfait !!! Tout le Cirque de Mafate n’est que descente !!! … mon œil oui !! Beaucoup doivent s’en rappeler du Cirque de Mafate… Moi le premier ! Donc maintenant je prends ma carte IGN avant … et je regarde de plus près !!!

 

 

-savoir lire une carte c’est aussi être capable d’explorer de nouveaux terrains d’entraînement ! Difficile d’aller s’aventurer sur un terrain inconnu si personne ne nous y emmène. Mais avec une bonne lecture de carte, c’est déjà moins problématique ! Certains me diront que les GPS servent désormais à ça et permettent de s’affranchir de la carte … mais attention aux petits soucis mécaniques avec ces belles machines !! Sans cette maîtrise de la lecture de carte, je ne pourrai proposer des parcours à mes potes lors des Lemurs Camp, sur des terrains que je n’ai jamais foulés la plupart du temps !  Si en plus on y ajoute le facteur Montagne, alors la carte s’impose pour votre sécurité !!

 

 

-savoir orienter permettra aussi au traileur de s’ouvrir à de nouvelles pratiques, complémentaires et/ou préparatrices à ses grands objectifs : les RAIDS MULTISPORTS. L’orientation est un élément incontournable en Raid (pour tous les attraits mentionnés plus haut), et la diversité des pratiques (roller, VTT, trail, canoë, ski, …) est une excellente préparation ! La pluridisciplinarité est gage de renforcement musculaire, d’économie vis-à-vis des traumatismes et des blessures, d’ouverture à d’autres pratiques outdoor qui vous feront visiter des espaces naturels sous d’autres angles, …  bref y a que du bon à s’y lancer !!  Mais … il vous faudra ce petit pré-requis de lecture de carte, que vous apprendrez très vite en faisant de la Course d’Orientation !!!

 

 

 

 

Cqfd …  l’Orientation pour le Traileur, c’est un parfait exercice et une arme de plus dans son bagage de coureur !!!

 

 

J’espère vous avoir convaincu !!  En tou cas moi je le suis, donc voilà pourquoi je me suis embarqué sur ce Raid Hivernal Orientation du Béarn ce 27 Janvier 2013.

 

 

 

 


 

 

 

Raid Hivernal Orientation du Béarn

 

27 Janvier 2013

 

Arudy – Bois du Bager

 

 

 

 

 

Site Officiel : ICI

 

 

 

A peine une semaine avant l’épreuve, je motive mon pote Seb Lefebvre et nous voilà inscrits! Inscrits sur le Parcours A, car même si je ne suis pas Orienteur Expert (pas de compétitions officielles, pas de Club, …), je commence à prendre confiance dans l’exercice et petit à petit je peaufine ma précision pour attaquer les postes, donc quitte à le faire, autant faire le grand parcours ! Je prône depuis longtemps (cela risque d’en faire rire certains) l’apprentissage par l’erreur, donc ce ne sera qu’un excellent exercice d’apprentissage au pire ! 18km et 780m de d+, pour 4h30 de Course en moyenne sont annoncés, donc je confirme, en cette période hivernale, cela ne pouvait que faire une excellente sortie au-delà de l’aspect ludique et compétitif !

 

 

 

 

 

Arrivés sur site, après Arudy au cœur du Bois du Bager, aux gîtes Passiflor’Art, nous nous sommes préparés pour le départ. Le temps de ‘’discutailler’’ avec quelques coureurs, raideurs, organisateurs et autres connaissances (voire même lecteurs du blog !! J ), le temps de prendre la puce électronique, les définitions des postes, se renseigner sur ‘’C’est quoi une charbonnière les gars ?’’ (y en avait pleins à chercher !!), écouter le briefing, se mettre en tenue … et voilà le moment du départ arrivé !

 

 

 

 

 

Le départ est différé de quelques mètres, et les cartes distribuées juste un peu plus loin également. Personne ne s’avance alors qu’il s’agissait d’un départ en masse ??? Point de précipitation pour partir  … donc nous voilà élancés en premiers ! Je comprendrai juste un peu plus loin que dans ce départ en chasse, le fait de partir en milieu de peloton permet d’entrée de gagner de précieuses secondes, puisque sur les premières balises, les équipes parties avant sont à portée de vue, donc donnent de précieuses indications (à ne pas suivre bêtement attention !!) sur les 2-3 premiers postes…  mais ce sera un petit détail, juste un peu d’expertise encore qui rentre ! (après, celui qui est super rapide d’entrée, et bien personne ne le rattrape … - J J ).

 

Avec Sébastien, nous avons formé un tandem très homogène, élément déterminant sur ces épreuves par équipes. Sur le plan physique, très peu de différence, on a jamais ‘’traîné’’ en route, pas une seule baisse régime, et on a pu tout donner sur les dernières balises sans retenue ! Déjà un point super important. Sur le plan de la distribution des rôles, tout a été clair également ! On risquait pas de s’embrouiller, Seb m’avait mis à l’aise dès le départ : ‘’de toute façon, moi la carte, j’y touche pas, je ne m’en occuperai pas !’’. Au moins c’est clair ! La seconde  carte est restée bien au chaud dans mon Camelback !  Pas de conflits ou de désaccord, je ne l’ai pas entendu ! Il s’occupait de pointer les balises dès qu’elles étaient à vue, puis il suivait, s’accrochait, … aucun souci ! Et il s’est fait plaisir ainsi ! Voilà un tandem très fonctionnel, une belle équipe de la ‘’Lemur’’ on peut dire !

 

Après, pour le détail de la course, c’est hyper difficile d’y revenir dessus ! Autant sur un trail, il y a toujours des portions de course où on peut se relâcher, s’évader à ses pensées, à sa course, … autant en CO, avec la carte en main, il n’y a presque jamais de temps mort ! La balise n’est pas encore poinçonnée que de toute façon je pensais déjà à la suivante … et ainsi de suite ! Le nez dans la carte, pris dans cet ‘’obsession de la balise’’ ! … et du coup, on oublie très vite ce qu’il vient de se passer puisqu’il faut surtout penser à la suite ! … et donc j’ai pas eu le temps de prendre beaucoup de photos !!

 

 

 

 

Partis en tête, un petit groupe d’équipes nous revient dessus dès la balise 2. Il s’agit des équipes du club de Soustons avec la paire Darmaillacq frère et sœur (pas de lien de parenté…alors pas de cadeaux entre homonymes!! lol), donc des équipes qui maîtrisent déjà les techniques d’orientation. Cependant, on  a quasiment jamais suivi les équipes qui étaient autour de nous, j’ai toujours fait des choix personnels et différents, en fonction de mon propre niveau technique et nos qualités de ‘’coureurs’’ dirons nous. On a donc parfois rallongé (volontairement) mais j’étais ainsi plus sûr de mon cheminement… et on s’est très souvent retrouvés ensemble sur les premiers postes sans pour autant se suivre ! C’était très amusant ! Vers les postes 6-7-8, nous sommes 3 équipes à faire ce chassé-croisé, mais sans jamais faire cause commune, c’est chacun pour soi !! Il y a la paire Boidron-Sarrau (VTT labenne) que je sais très expérimentés en la matière et très bons coureurs, et le duo mixte Darmaillacq de Soustons. Nous perdrons ces derniers de vue (à priori derrière nous mais on ne peut jamais en être sûrs !) après le poste 8 … mais par contre, la bagarre avec les raideurs du VTT Labenne ne cessera jusqu’à la fin ! J’ai globalement bien assuré sur tous les postes, sans faire de grosses erreurs, et ça c’est une grosse satisfaction pour moi ! Sur la balise 16, on pointera même juste un peu avant eux ! En remontant vers la 17, ils nous ont en point de mire, mais en basculant sur la 17, je demande à Seb d’accélérer, nous tombons de suite sur la balise et repartons aussitôt sans qu’ils nous voient ! Il ne reste que la dernière et nous rentrons alors à fond, avec l’espoir de peut être remporter le raid ?? (Sachant quand même que partis après nous au départ, il nous fallait aussi les distancer de quelques secondes ou minutes … d’où l’importance du départ en masse … différé !) … mais voilà, dans la précipitation, j’oublie la carte et je fais une erreur grossière à la sortie du poste 17 ! Nous sommes remontés à la route trop tôt (donc trop de d+) et la route faisait un beau détour (donc trop de distance) … et à 300m de l’arrivée, alors que nous sommes en train de bien nous dépouiller sur ce final … je les aperçois devant nous à 100m devant !!!! … c’est le jeu ma pauvre Lucette, c’est le jeu !

 

 

Au final, 3h08 contre 3h04 pour eux ! Ils terminent 1’ devant nous après ces 18 postes, à laquelle on rajoute les 3’ de décalage au départ … et le couperet du classement tombe, nous serons 2ds de ce beau Raid Hivernal Orientation du Béarn !

 

 

 

LES RESULTATS PAR PARCOURS

 

Temps Postes par Postes

 

 

 

 

On s’est éclatés, on s’est pris au jeu, on s’est bien débrouillés, on s’est dépouillés, … que demander de plus !   … je me dis juste que 20’’ de mieux entre chaque poste et ça fera 6’ de gagner pour la prochaine fois !! On reviendra !! Je commence à avoir le virus, et l’exercice en cette période hivernale est excellent !!

 

Chao

Au plaisir de vous lire

 

Niko



28/01/2013
12 Poster un commentaire
Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 135 autres membres