Le Blog du Lémurien

Le Blog du Lémurien

LE RECIT DE NIKO

 

JOUR 1 - Dans la Course de la LemurTeam


 

 

 

Au départ, on faisait par trop les fiers, à peine 15 jours après l'Ultra Euskal Trail. Malgré une très grosse préparation printanière prévue pour enchaîner désormais toutes ces belles épreuves, nous ne savions pas du tout si nos corps avaient récupérés avec notamment un genou douloureux pour Lolo... advienne que pourra nous disions nous. Voilà quelques morceaux choisis de cette belle aventure que nous avons vécue tous les 3 une fois de plus.


 

 

2 (3) (Copier).JPG

 

Le prologue. Un relais de 3 boucles de 2km: le premier à roller, le second à pied, et le dernier à VTT. Pour le roller, c'est moi qui m'y colle ; je suis pas expert, mais j'aime bien quand même. Route (très) étroite, départ groupé à 60, quelques gravillons, une légère descente … tous les ingrédients pour un beau spectacle d'entrée! Objectif : sortir indemne. Force est de constater que je ne suis pas un as des 8 roues … à déjà 2' de la démonstration du Pottok Vincent … mais je suis indemne. Yes. Voilà une bonne chose de faite. Les copains font leur relais sans encombre (pendant que je mets un coup de bombe à ma roue arrière qui se dégonfle... ça commence bien )… nous partons donc dans le premier tiers des équipes environ pour la section 2, une approche dans les Montagnes à VTT, au dessus de Ferrières (départ du Col du Soulor pour les routards).

 

Nous remontons quelques équipes gentiment, puis lorsque nous avons attaqué LE MUR, des pentes à 10-12% sur 3km... le Roseau accuse le coup ! Comme en 2013 sur les pentes de La Pierre St Martin, il n'arrive pas à digérer ce départ brutal où il faut faire parler les cuisses pour ne pas mettre pied à terre. Mais là , l'expérience parle, Lolo est serein, c'est lui qui lui a attribué le surnom du Roseau: il plie … mais il ne casse jamais! Alors que moi, encore trop fougueux que je suis, je trépigne, je m'inquiète, je suis parfois trop devant … j'essaie de ne pas le montrer mais je suis sûr que ça se voit … bref, je ne fais pas trop ce qu'il faut pour le rassurer. Je le pousse un peu sur la fin pour jouer mon rôle, tout en faisant attention à la navigation. Dépose des VTT. Transition très rapide (puisqu'on change jamais de chaussures nous …), et finalement nous sommes très bien placés...cool.

 

2 (4) (Copier).JPG

Le Trail orientation qui suit est droit dans le mur, avec une navigation pas si simple que ça, et le brouillard qui vient corser légèrement l'exercice. Le Roseau est encore dans le dur … on est loin du tempo de 2013... mais malgré tout, il serre les dents, il se défonce, il s'accroche … l'orage est un peu long mais Lolo me rassure toujours … ça va passer. J'ai tenté une petite coupe vers le Col de Bazes, qui finalement nous laissera à notre place. Section suivante.

 

 

 

LA grosse Course d'Orientation du Jour1, avec le Pic de Bazes à gravir, et une multitude de balises dissimulées dans tous les recoins et reliefs alentours, entre les Cols de Bazes et de Couraduque. Une CO avec un temps limite de 2h20, un ordre de pointage libre qui laisse une très grande part à la réflexion, aux choix tactiques, à la gestion du temps … le tout avec une niveau de difficulté plutôt élevè en Orientation : rares sont les balises aux carrefours des sentiers! Pour en prendre un maximum, il faut couper à travers bois, franchir les russeaux, affronter la végétation, les multiples micro reliefs... de la CO de spécialistes, c'est une certitude pour ceux qui envisageaient de tout récolter en tout cas. On a tenté le coup. Je pense humblement que j'avais presque vu le coup parfaitement, avec un ordre choisi optimum … sauf que voilà, j'ai raté l'attaque de la N°51 … et comme à chaque fois que je perds le fil conducteur, j'ai du mal à me recaler, à me resituer … on a jardiné pour retrouvé un axe évident pour se replacer sur la carte: bilan, double sanction, car on perd du temps (au bas mot 10-15') et en plus on laisse la balise qui coûte 25'  (= 35' en l'espace de quelques hectomètres alors qu'on a du passer à 10m, peut être 5m de la balise en question...) … le rôle ingrat de l'orienteur dans toute sa splendeur: les équipiers se défoncent physiquement, surpassent des moments difficiles pour ne pas lâcher quelques précieuses secondes … et bim, tous ces efforts anéantis. Malgré tout, nous avons poursuivis notre route, les gars n'ont jamais rien dit (eux), on a enchaîné plutôt bien toutes les autres balises pour sortir en 1h53. Dommage. Il ne me manque pas grand chose il me semble … et pourtant, c'est bien là que toute la différence se fait.

2 (5) 2 (Copier).jpg

Passage au sommet du Bazès - Merci Nico pour la photo

 

2 (6) (Copier).JPG

 

 

 

 

Nous démarrons sur le Trail suivant en 2-3ème position, avec l'équipe d'Absolu Raid, mais qui eux ont pris toutes les balises... Superbe trail, sauvage, sur de beaux sentiers, très agréable à courir. Navigation plutôt abordable là. Comme annoncé par Lolo, le Roseau semble petit à petit digérer le départ brutal de Ferrières au Bazès (1500m d+ VTT-Trail)... tout va bien pour le Lemur Team, même si je m'en veux déjà d'être passé si près de la 51 …  le 51 je n'aime pas ça de toute façon !

 

 

Ensuite, moment très fort de cette première journée, le Canyoning. Nous avons eu la chance de pouvoir en profiter pleinement. Une équipe de professionnels avait sécurisé tous les rappels, ils étaient peut être 10 au cœur du Canyon pour nous sécuriser … et du coup on a profité au maximum de ces rappels dans les cascades, de ces petites tyroliennes, des ces évolutions au fin fond de cette pettie Gorge très étroite du Cassiès … je ne suis pas un habitué mais j'ai vraiment trouvé top, et plutôt engagé. Bravo à l'organisation d'avoir tenté l'expérience, même si ce ne fût pas parfait pour l'ensemble des équipes, il fallait oser, et PPA l'a fait ! Merci encore.

 

2 (9) (Copier).JPG

 

2 (12) (Copier).JPG

 

2 (13) (Copier).JPG

 

2 (11) (Copier).JPG

 

 

 

 

Mais la journée ne s'est pas arrêtée loin, loin s'en faut. Un gros VTT, avec de superbes singles par endroits, de la descente un peu engagée et ludique du côté d'Arbéost, un final tout à la plaque vent de face pour rallier Arthez d'Asson... encore du bon. Plus que 2 sections, un VTT avec suivi RoadBook uniquement à partir de photos. Plutôt ludique (pou celui qui a les photos), un petit doute de ne jamais pointer la balise obligatoire qui était finalement tout à la fin de la section, puis dernière section du jour, Trail O ou VTT O au choix. On opte pour le Trail bien sûr... mais que ce fût dur … pour moi !! Gros coup de pompe … le passage à la Croix fût un véritable Chemin de Croix … plus rien dans le moteur... cette fois ce sont les copains qui vont devoir m'attendre. Je navigue pas trop mal (c'était le bon moment pour moi), du coup on s'en sort plus que bien … les écuries sont pas loin, … fin de la première journée … seulement j'aurai envie de dire (je suis vidé et j'ai frôlé la correctionnelle).

 

 

Il est 19h00... on est rincés par ces 2600m de d+ et toutes ces sections aussi belles que difficiles... c'est la marque PPA qui fait son effet. Au classement, nous sommes temporairement 5ème, à quelques 30' des premiers. 6 équipes se tiennent en une grosse demi-heure, autant dire rien du tout vu les pénalités et bonus en vue pour le lendemain. Ce Raid PPA a rassemblé de bien belles équipes, le niveau était d'une grande densité, avec beaucoup de coureurs très aguerris à ce genre d'épreuves. Les 20 premièrs sont des équipes de tout le Grand Sud-Ouest (Aquitaine – Poitou – Mydi-Pyrénées) qui viennent chercher une épreuve de référence sur ce PPA, les places sont chères. Le niveau physique est haut, et les erreurs techniques se paient cash. La 51 pour nous en est la preuve. Cela dit, les écarts se comptent en minutes le premier  jour... et à mon sens se compteront en heures le second … reste à savoir en la faveur de qui …

22h00... les derniers rentrent juste il me semble (j'essaie de dormir dans ma petite tente  mais c'est bien dur... j'ai des crampes jusque sous les pieds...) … il est quand l'heure de se coucher... les niveaux sont refaits grâce au succulent repas du Chef Thierry … dodo… du moins on va essayer.

 

 


 

 

 

 

 

JOUR 2  - Le Rôle Ingrat de l'Orienteur (bis repetita)

 

 

 

 

3h00. Réveil … forcément pas très simple. La nuit a été pourrie (fallait s'y attendre)... c'est le jeu. Briefing à 3h45 (annulation de l'épreuve surprise N°2 : la Spéléo, suite aux complications de gestion du flux des coureurs rencontrées la veille dans le Canyon – Partie remise, mais on ne peut pas leur en tenir rigueur, sage décision).

 

2 (16) (Copier).JPG

 

 

Départ à 4h15 environ, frontales vissées sur la tête, pour l'épreuve surprise N°1 : une CO au cœur de l'ensemble scolaire avec 3 Cartes par équipe, 6 balises à pointer, répartition des postes à chacun pour aller plus vite … à condition que les 3 membres de l'équipe sachent lire la carte bien sûr … donc avantage aux équipes homogènes ! Et bien je vous le donne en mille, on est reparti les premiers de cette petite CO et Lolo et Steph m'attendaient même. Fier de mes équipiers sur le coup.

 

On enchaîne sur un VTT Orientation de nuit très piégueux. Et je me suis fait piéger … très vite rattrappés par Maître Régis de VTT Labenne, Monsieur Orientation, celui qui a gagné tous les Raids du Sud Ouest à plusieurs reprises... ( respect ) … donc je me suis mis un peu à suivre … je me suis laissé guider ...bien content … chose à ne pas faire quand on fait de l'Orientation bien sûr... Absolu Raid est revenu sur nous … puis à l'entrée de LESTELLE, tout le monde se sépare... et je perds le fil... on perds du temps, on perds le bon wagon … ça recommence ! Les Renards des Vignes nous ramènent jusqu'à St Pée … puis rebelotte, je me laisse entraîner à la sortie du village sans me concentrer sur la carte... je ne suis vraiment pas bon lorsque j'ai du monde autour de moi pour orienter, j'y arrive beaucoup mieux seul en fait. (et c'est pas faute que Lolo me dise à moult reprises: reste sur ta carte...).  Demi-tour de nouveau, puis c'est la montée finale vers le Parc VTT, un joli mur où nous avons poussé les VTT. Suprise, il y a au moins 10 équipes regroupées ?! Transition... et nous repartons les 1ers! Tout le monde a jardiné, c'est rassurant parfois...

 

2 (16)1 (Copier).jpg

 

2 (16) 2 (Copier).jpg

 

Grosse section Trail Orientation. Transition rapide et … nous pointons donc premiers au Ravito ! Comme quoi ce VTT Orientation de Nuit aura causé des soucis à bien des équipes … même les plus aguerries. Je me reconcentre, car les 2 premières balises ne me parraissent pas si simple que ça à pointer. Nous sommes seuls … et du coup ... tout se passe bien ! Lolo et Steph semblent bien physiquement, et ces balises trouvées directement doivent un peu les rassurer. On va attaquer la montée sur les crêtes, droit dans le mur. Un passage comme je les aime, dans le pentu : forêt, puis herbage, puis cailloux... sur les traces des chasseurs de sangliers. Excellent. Lolo n'en dira pas tant, il commence a tirer sur la machine. On reproduit à l'identique le schèma 2013, ... un mauvais présage ? Nous sommes encore en tête.

 

2 (17) (Copier).JPG

 

2 (19) (Copier).JPG

 

2 (20) (Copier).JPG

 

2 (21) (Copier).JPG

 

Sur la balise optionelle en aller-retour, on constate que toutes les équipes sont bien là, juste derrière. Un gros combat s'annonce jusqu'à la fin. Superbe section de crête (avec une très courte fenètre de visibilité), puis malgré le brouillard, on a pu profiter d'une fabuleuse descente en forêt. Du vrai trail comme on aime.

 

 

Enchaînement VTT Orientation. Les Nayais sont sur nos talons mais nous restons devant. Une petite erreur après la Balise 44 puis ils font la jonction. Un petit bout de route ensemble, puis à l'approche de l'optionnelle F, je prends le temps de changer la carte sur mon porte-carte. Je me concentre car je la sens piégeuse … et bien pour le coup j'ai bien senti … mais je me suis quand même perdu ! Mais alors là complétement perdu … j'ai râté la premier carrefour en partant trop à gauche, puis ensuite, avec la multitude de sentiers en forêt, impossible de me situer. Un sentier en forêt... c'est un sentier en forêt... encore plus avec le brouillard gênant la visibilité du relief... j'ai insisté, il fallait pas … puis il a fallu se rendre à l'évidence, on était perdu. Complétement perdu. Au point de ne plus savoir du tout où nous étions. J'ai été nul. Trop sûr de moi alors que j'étais dans l'erreur grossière … oui le schéma du PPA 2013 s'est reproduit... sur une seule balise tout s'effondre. Quand tu vois tes équipiers se défoncer, quand tu les pousses à toujours aller plus vite pour rester au contact, à la bagarre … et qu'après tu fais une énorme erreur qui nous coûte au bas mot plus d'une heure … ce rôle d'orienteur est terriblement ingrat ... mes amis ne m'ont rien dit du tout, mais je m'en veux, car je sais que ce sont des compétiteurs, moi aussi, je les pousse (trop?) parfois … et en retour, voilà comment je les remercie (ou plutôt les accable)… C'est dur. J'apprends. Je vais en tirer des conclusions, faire preuve d'une plus grande humilité pour les prochaines fois, persévérer dans le travail de lecture des cartes que j'adore, être encore plus solidaire de mes équipiers à chaque instant … mais c'est pas encore l'heure des bilans. Après avoir passé les VTT dans les ronciers pour sortir de ce piège, fait des aller-retours de maisons en maisons pour enfin savoir où nous étions (hors carte visiblement à un moment)... nous sommes repartis, parce que c'est comme ça, c'est le jeu, … mais que cette section VTT aura été longue : '' Dégourdissez-vous les jambes'' il était marqué dans le Road-Book de l'organisation : Merci du conseil !!!!!

 

 

On arrive (tant bien que mal, avec le soupçon de moral et de forces qu'il nous reste) au Parc VTT, où nous étions visiblement attendus depuis assez longtemps et où je dois avouer  et lâcher un ''J'ai merdé''. Je relance mes équipiers, pour qu'on sorte de ce dantesque PPA 2014 avec Honneur. Nous avons une Course d'Orientation à affronter. 1H25 pour tout boucler, dans un bois toujours avec du relief, et surtout des postes très techniques au milieu de rien. Une CO physique, et très pointue. Il fallait aller vite et surtout trouver le cheminement parfait pour la réaliser dans les temps. Seules 2 équipes y parviendront il me semble. C'est beau, et je tiens à les féliciter. Julien SICRE pour les Assonais et Régis BARROMES ont tout simplement été énormes en Orientation sur ces 2 jours et leurs équipes étaient très fortes physiquement, il n'y a rien à dire, les 2 premières places étaient intouchables et d'un excellent niveau. Bravo à tous. De notre côté, on s'est battus jusqu'au bout, mais cette fois, je m'étais trompé de sens et d'ordre pour réaliser cette CO. On a beau avoir été vite, trop d'hésitations, trop de détours … on termine en 1h12 mais en laissant 3 postes. La différence est là. Il va falloir ''manger de la carte'' mon lémurien.

 

 

Plus que 2 sections, où là encore j'aurai du me faire couper la tête par mes équipiers. J'ai perdu la dernière carte en route. Je pensais avoir touché le fond au Naka Naka en perdant le doigt électronique ... mais non, je peux toujours faire mieux!! Plus de carte, impossible à trouver … et donc impossible de savoir par où il faut partir ... nous allons devoir suivre une autre équipe en leur faisant une confiance aveugle. Nous quittons la CO avec l'équipe de Patrck des Princes Noirs (de Gironde) et je ne peux que les remercier de nous avoir ''supporté'' jusqu'à Nay pour les 2 dernières sections de Trail et de Bike and Run. A charge de revanche.

 

2 (23) (Copier).JPG

 

 

 

 


 

 

La boucle est bouclée. Quelle aventure encore une fois. Nous partons avec quand même une très honorable 5ème place, à 1h du podium du Team Absolu Raid. Nous sommes à notre place (comme en 2013), bien physiquement, mais encore trop irréguliers techniquement... pour ne parler que du résultat brut.

La conclusion est vite faite. Tout a été dit. Un défi sportif énorme, une organisation fantastique, des émotions (joies et déceptions) partagées en équipe, … une épreuve rare que nous avons la chance d'avoir à deux pas de chez nous, alors oui, malgré toutes ces péripéties, c'était génial ! Des moments inoubliables, et encore de belles leçons pour la suite. On apprend et on doit progresser à chaque sortie, c'est essentiel … mais au delà, il faut toujours et toujours se faire plaisir. De mon côté le plaisir est intact, donc j'epsère qu'il y aura encore de belles aventures de ce genre. Merci encore les copains et merci les PPA.

 

Niko



19/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 136 autres membres